Remonter vers le haut

Comment savoir si une plante est comestible? Quelles plantes sont comestibles?

Il n’y a pas de secret pour savoir si une plante récoltée en milieu naturel peut être consommée. Il faut toujours faire preuve d’une extrême prudence.

De nombreuses espèces sont propres à la consommation après un traitement particulier. Certaines espèces sont comestibles seulement en partie. D’autres espèces ne présentent pas de risques lorsqu’elles sont consommées en petites quantités, mais sont susceptibles de devenir toxiques si elles le sont en grande quantité ou en cas de consommation à long terme.

Si on ne connaît pas une plante, il faut veiller à obtenir de l’information à son sujet. Il est possible d’utiliser des guides d’identification. Parmi ceux-ci, les guides publiés par le groupe Fleurbec contiennent beaucoup de renseignements utiles. Des clubs de sciences naturelles offrent aussi des activités d’initiation. Informez-vous!

Peut-on contribuer à l'enrichissement de la collection de l'Herbier du Québec

Le don de spécimens est encouragé pour enrichir la collection. Cependant, les spécimens doivent être complets et de très bonne qualité. Il faut y joindre l’information nécessaire à la confection de l’étiquette qui accompagnera le spécimen. Cette information comprend le nom de l'espèce et les circonstances de la récolte.

Les dons ne donnent droit à aucune somme d’argent. Pour toute question à ce sujet, il est possible de s’adresser au conservateur de l’herbier en communiquant avec le service info@mapaq.gouv.qc.ca.

À quoi sert le carré de couleur dans le coin inférieur des fiches de l’herbier?

Chacune des planches de l’herbier visibles dans ce site Web comporte un petit rectangle composé de 24 carrés colorés. Ces carrés de couleur correspondent à des réflectances spectrales destinées à imiter celles d’objets naturels, en l’occurrence le feuillage et les fleurs des plantes, pour offrir une couleur homogène sous diverses conditions d'éclairage.

Le rectangle de la fiche fournit donc une charte de couleurs qui permet d’évaluer avec précision la coloration réelle des plantes naturalisées, même si ces dernières n’ont pas toutes été photographiées sous des conditions d’éclairage similaires.

Ce sont principalement les photographes qui utilisent ce type de charte pour calibrer les couleurs de leurs photos. Cependant, la majorité des auteurs d’herbier qui photographient leurs spécimens y recourent aussi pour s’assurer que les couleurs de leurs photos sont justes.

La charte de couleurs peut aussi faciliter la reconnaissance d’une espèce végétale. Par exemple, une fleur qui est jaune en réalité pourrait paraître orangée sur une photo incorrectement calibrée.

Quels sont les effets indésirables des mauvaises herbes sur les cultures?

Lorsqu’elles prolifèrent, les mauvaises herbes font concurrence aux plantes cultivées. Elles s’approprient une part des ressources en eau, des substances nutritives et parfois de l’ensoleillement. Les récoltes diminuent en quantité comme en qualité quand les mauvaises herbes sont présentes et abondantes. Les mauvaises herbes peuvent aussi nuire de façon indirecte aux cultures en servant d’hôtes secondaires aux insectes nuisibles, aux champignons à l’origine de maladies et aux autres agents pathogènes.

Comment contenir ou éliminer les mauvaises herbes dans un jardin, sur un gazon ou dans un champ?

Les mauvaises herbes sont des plantes opportunistes qui s’établissent et prolifèrent si les conditions le permettent. Elles sont souvent indicatives de problèmes comme la compaction (tassement) du sol, un mauvais drainage ou un manque de fertilité.

Pour éliminer les mauvaises herbes, il n’est pas nécessaire d’avoir recours à des produits chimiques. Un travail adéquat du sol pour permettre à la culture principale de s’établir rapidement est la première méthode à privilégier. Bien entendu, il peut être nécessaire de désherber des surfaces par un moyen mécanique ou chimique. Dans ce cas, il faut opter pour des désherbants à moindre risque pour la santé et l’environnement.

Pour ce qui est du gazon, la meilleure façon d’éliminer les mauvaises herbes est souvent de corriger les carences et la structure du sol. Le développement de mauvaises herbes est habituellement un bon indicateur des problèmes. Par exemple, la présence de plantain révèle souvent un problème de compaction du sol.

Qu'est-ce qu'une mauvaise herbe?

Une plante est considérée comme une mauvaise herbe lorsqu’elle nuit à une culture en en diminuant le rendement ou la qualité. Une mauvaise herbe peut également causer un tort à l’environnement ou à la santé. En d’autres mots, une mauvaise herbe est une plante qui n’est pas à sa place.

Dans quels types de sols poussent les mauvaises herbes?

Il n’y a pas de sols plus favorables aux mauvaises herbes que d’autres. Tout est question de contexte. En effet, chaque culture est associée à une variété de plantes qu’on considère comme de mauvaises herbes. Ce sont généralement des espèces qui nécessitent les mêmes conditions de croissance que ce qui est cultivé. Par exemple, il y a des espèces propres aux cultures en sol lourd (argileux), d’autres espèces qui sont mieux adaptées aux cultures dans un sol organique (terre noire) et d’autres qui prolifèrent dans des sols sablonneux.